Obscurantine

from by OBSCURANTINE

/

lyrics

_________________________________________________________


Le souffle manquant
Les diables souffrent en progressant
Dans les galeries obscurantines
Où ne brille que leur front

Le dédale des entrailles du mont
Avale avant l’aube andine
Ceux qui abattent le minerai
La poitrine et le visage défaits

Au dehors c’est le sourire édenté
D’un vieillard de quarante ans
Qui parle seul et suffisamment
De la mort lente accélérée

Car les diables pour jouir du froid
Au revers des lunes souterraines
Inhalent sur le chemin de croix
La fine poussière péruvienne

Et quittent mourants la galaxie
De Compostelle pour les damnés
Où Perséphone ne les gracie
Que le temps d’y retourner

La soif d’oxygène aux enfers
S’épanche dans la feuille de coca
Elle est le souffle nécessaire
Aux diables de là bas

Elle est la barque salutaire
Des vieux sur le grabat
Elle est le vaste sanctuaire
Des descentes au sabbat

Elle est la source d’espérance
Des hommes qui dans les mines
Font danser les nymphes obscurantines


Vj

________________________________________________________

credits

from Obscurantine, released March 27, 2013

tags

license

all rights reserved

about

OBSCURANTINE France

contact / help

Contact OBSCURANTINE